top of page
  • Photo du rédacteurMarina Valentin Divins Intestins

Quels sont les Aliments bons pour le côlon ?


aliments-bons-pour-le-colon-microbiote-psycho-emotionnel-prebiotique-probiotique-aliments-fermentes-proteines-animales-vegetales-acides-amines-bien-etre-global

Vous souffrez d’une digestion difficile et vous demandez quels sont les aliments bons pour votre côlon ?


Vous ressentez des douleurs à droite et/ou à gauche du ventre, des ballonnements, des problèmes de transit, (constipation et/ou diarrhée), des spasmes douloureux qui vous handicapent au quotidien. Vous avez besoin de trouver les bons aliments pour vous soulager de ces douleurs au côlon et des éventuels troubles du transit.


J'ai souffert plus de 20 ans du syndrome de l’intestin irritable, ce qui me rend sensible à votre souffrance.

Spécialiste de l’Intestin Irritable reconvertie après 19 ans d’enseignement en microbiologie et nutrition (entre autres), je peux affirmer que ces douleurs sont certainement la conséquence d’un déséquilibre de votre microbiote (anciennement nommé flore intestinale). Une alimentation inadaptée à votre profil alimentaire, une inflammation et une altération de la perméabilité de la paroi intestinale peuvent aussi expliquer les problèmes douloureux de digestion.


Heureusement il est possible de rééquilibrer naturellement votre microbiote, en ciblant les aliments adaptés à votre profil et à l’origine de vos troubles digestifs. Cette adaptation individuelle (le temps du rééquilibrage) pourra, de fait, soulager vos douleurs et améliorer votre transit.


Dans cet article, je vous liste 3 catégories d’aliments et vous explique en quoi ils sont bons pour votre côlon, votre système digestif et même votre bien-être émotionnel et psychique. Découvrons tout cela !



 

SOMMAIRE :


 



Les aliments bons pour le côlon


Vous souffrez de douleurs intestinales et souhaitez savoir quels sont les aliments bons pour votre côlon ?


Les viandes, poissons et fruits de mer entiers, sous forme de bouillon ou mijotés à l’ancienne, les œufs, les légumes fermentés (choucroute, cornichons, pickles...),les boissons fermentés (kéfir, kombucha...), le lait maternel, le yaourt fermenté, les légumineuses, (haricots, pois, lentilles), certains fruits et légumes (banane, agrumes, pommes, fraises, artichaut, topinambour, asperge, poireaux, ail, oignon, pommes de terre ...), les céréales (blé, orge, avoine, seigle...), le pain au levain sont des aliments bénéfiques pour votre côlon.


 
aliments-bons-pour-colon-prebiotique-probiotique-microbiote-flore-intestinale-aliments-fermentes-proteines-bouillon
 

Ces aliments sont fermentés, riches en probiotiques, et/ou riches en prébiotiques ou riches en protéines.

Ils apaisent le côlon et favorisent votre bien-être global.


Evidemment, cette liste est à personnaliser en fonction de votre profil, notamment si vous souffrez de troubles digestifs (syndrome de l’intestin irritable, côlon irritable, colopathie fonctionnelle).

Il s’agit donc d’identifier les aliments qui vous ressourcent individuellement (et que vous appréciez bien entendu!).


Tout comme dans mon précédent article concernant « les aliments interdits en cas de côlon irritable », ces listes d’aliments sont théoriques et générales.


Or, chaque personne est unique et le système digestif de chacun réagit différemment à chaque aliment. Il n’existe pas de règle générale concernant l’alimentation, mise à part l’importance de sa qualité.


Voyons plus en détail ces aliments et leurs bénéfices (théoriques) pour votre côlon et votre bien-être global.





Les aliments riches protéines


En quoi l’apport en protéines peut être bénéfique au côlon et faciliter la digestion ?


Avant de vous expliquer le rôle des protéines pour le côlon, j'aimerais vous parler rapidement d'une partie de mon histoire qui illustrera la suite.


Parmi mes nombreuses tentatives pour me libérer du syndrome de l'intestin irritable, j'ai choisi de suivre un jeûne intermittent. Je l'ai poursuivi environ 8 ans! Avec ce jeûne, j'ai aussi souhaité diminuer ma consommation de protéines animales, par croyance d'un risque pour ma santé et pour respecter mes valeurs écologiques.

Après un soulagement important de nombreux mois, les symptômes digestifs sont réapparus et j'ai fini par développer un épuisement chronique.


Après des recherches rigoureuses et ma formation au profilage alimentaire selon Taty Lauwers®, j'ai compris (et bien ressenti) que mes choix étaient inadaptés avec ma problématique et mon profil. Ils étaient la cause de la réapparition des troubles digestifs et de l'épuisement dont je peinais tant à me sortir.


J'ai appris à réintégrer des protéines de QUALITE  de manière adaptée à mon profil et à ma problématique digestive (protéines animales).


Combiné à plusieurs modes de repos physiologiques, j'ai pu éprouver une nette amélioration de ma digestion, une meilleur humeur, un regain d'énergie, une plus grande motivation. Alors qu'avant, je me "trainais", je me sentais déprimée, épuisée, j'ai pu enfin vivre des moments où j'étais pleine d'entrain et de Vie!


Comment les protéines contribuent ainsi à notre bien-être digestif et psycho-emotionnel?


Pour mieux comprendre, je reprends ma casquette de prof de bio pour vous expliquer ce que sont les protéines afin de répondre à cette question.



Que sont les protéines ?


Les protéines sont de grosses molécules (macro-molécules) complexes qui constituent les êtres vivants animaux et végétaux.


Notre corps, le corps des végétaux ont une forme, grâce à une structure stable. La plupart des molécules qui structurent les organismes sont des protéines (os, cartilage, muscle, derme, graines …). Elles ont donc un rôle structural et constituent la « charpente » de la cellule donc des tissus, donc des organes et donc du corps entier.


Les processus physiologiques dans notre organisme (et celui des végétaux) sont dus aux protéines : elles ont un rôle fonctionnel : les enzymes sont des protéines (une enzyme accélère une réaction biochimique nécessaire au bon fonctionnement de la cellule donc de l’organisme = catalyse).

Les protéines interviennent aussi dans le transport des molécules et dans la communication cellulaire.


Je tiens à vous préciser ici que les protéines sont l'expression des gènes de notre ADN. Leurs propriétés, leur quantité, la régulation de leur synthèse sont donc variables d'une personne à l'autre. Ceci explique que nous sommes différents dans notre fonctionnement physiologique et plus précisément digestif.

Fonctionnement qui varie aussi, pour une même personne, selon le moment de sa vie et son environnement (épigénétique).


Aucune règle générale de mode alimentaire ne peut donc être imposée à une personne.


Je suis convaincue que le profilage alimentaire selon Taty Lauwers® constitue ainsi une excellente méthode (la plus efficace) pour identifier le mode de fonctionnement d'un individu et l'alimentation qui lui est adaptée. Taty Lauwers parle de trouver son "Soi alimentaire" !


En nutrition, les protéines constituent une des 3 familles de macro-nutriments avec les glucides (sucres, fibres, amidon) et les lipides (graisses).


Les protéines sont constituées d'un enchainement complexe de nombreux éléments unitaires. Ces éléments unitaires plus petits sont les acides aminés.


Ces acides aminés constituent des nutriments : des molécules simples directement assimilables par l’organisme : ils traversent la paroi intestinale pour rejoindre le sang. Ils sont issus de la dégradation des aliments complexes protéinés qu'ils composent.


Ce sont justement ces acides aminés, constituants des protéines, qui vont avoir des effets bénéfiques sur le côlon et la digestion. Voyons cela de plus près.



Quelques exemples d’acides aminés (AA) et leur rôle sur le côlon et le système digestif


On compte 20 acides aminés (AA) différents dont 9 essentiels (ceux que l’organisme est incapable de « fabriquer » lui-même : il a besoin des aliments extérieurs pour s’en procurer).


Certains acides aminés (AA) sont bénéfiques pour le système digestif.


La Glutamine :

  • est utilisée par les cellules de la paroi intestinale pour produire leur énergie.

  • Elle diminue l’inflammation de la muqueuse intestinale, courant chez les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII).

  • Elle renforce le système immunitaire intestinal.

  • Elle participe à la protection des cellules intestinales contre le stress oxydatif : elle entre dans la composition du glutathion : une puissante molécule anti-oxydante contre les radicaux libres.


Le glutamate :

  • Il fournit de l'énergie aux cellules intestinales qui tapissent la paroi du colon

  • Il protège les cellules intestinales

  • Il stimule la production de mucus et contribue ainsi à protéger la muqueuse intestinale contre les irritations et infections

  • Il régule la motilité intestinale : ces mouvements du colon qui permettent de faire avancer les « aliments » (qui n’en sont, en fait, plus à ce stade !)

  • Il maintient un équilibre sain du microbiote (flore intestinale), primordial pour la digestion et un état de bonne santé globale.


Attention, je ne parle pas ici du glutamate monosodique (MSG), un additif alimentaire, exhausteur de goût. Il pourrait être néfaste à haute dose pour les personnes sensibles (ce qui est probablement le cas si vous souffrez de l’intestin irritable).


L’arginine :

  • Elle permet la dilatation des vaisseaux sanguins favorisant la circulation sanguine dans le tube digestif.

  • Elle améliore donc l’absorption des nutriments

  • Elle favorise ainsi la digestion


La leucine, l’isoleucine, la valine : ce sont 3 autres AA bénéfiques pour le côlon et le tube digestif en général

  • ils réduisent l’inflammation intestinale

  • ils contribuent à « réparer » le tissu digestif endommagé par moults molécules provenant de l’alimentation et autres.


La glycine est l’AA le plus abondant dans les protéines animales.

  • elle protège la muqueuse intestinale

  • elle contribue à diminuer l’inflammation de la muqueuse du tube digestif

  • Elle est précurseur de neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central (GABA)

  • Elle favorise donc le calme et la relaxation.


Certains acides aminés correspondent à des neurotransmetteurs (ex : glutamate) ou des précurseurs de neurotransmetteurs ou d'hormones qui sont impliquées dans la fonction digestive.

Par exemple, le tryptophane est un AA précurseur de la sérotonine, favorable à la digestion et surnommée "l'hormone du bonheur".

La tyrosine aussi est un AA nécessaire à la fabrication d'hormones thyroïdiennes, indispensables à la régulation du fonctionnement digestif.

Les AA agissent donc directement sur notre métabolisme et sur notre psychologie, via leur action sur le système nerveux et hormonal (endocrinien).


Comprenez-vous maintenant la raison physiologique pour laquelle je me sentais déprimée, démotivée? 🤔

Avec une alimentation faible en protéines doublée d'un jeune intermittent (inadapté à mon profil), j'étais clairement en carences des bons acides aminés.



La gélatine : une protéine très bénéfique pour le côlon


Je ne peux pas faire l’impasse de vous parler de la gélatine : une protéine dérivée du collagène constituant les tissus conjonctifs animaux (porc, bovins, volaille, poisson).


Elle contient 8 acides aminés essentiels sur les 9 existants.


Elle est riche en : glycine, arginine, leucine, glutamate dont les rôles bénéfiques pour le côlon ont été décrits plus haut. Ainsi, la gélatine, dont l’acide aminé le plus abondant est la glycine, est bénéfique, par la synergie des acides aminés qu’elle contient, au côlon et à tout le système digestif.


En cas de syndrome du côlon irritable, (souvent) associé à de la fatigue chronique, elle constitue même un remède alimentaire précieux (et cela quelque-soit le profil alimentaire !)

C’est de l’or en barre pour nos côlons sensibles !! 😁


Voici les principales propriétés de la gélatine :

  • Diminue l’inflammation de la muqueuse intestinale : ce qui est courant en cas de syndrome de l’intestin irritable (ou côlon irritable ou colopathie fonctionnelle).

  • protège et nourrit la muqueuse intestinale et contribue à sa réparation

  • permet la synthèse d’enzymes et d’hormones

  • renforce notre système immunitaire

  • protège contre les effets délétères du stress

  • diminue le risque de développement de tumeurs (inhibe la formation de vaisseaux sanguins nourrissant la tumeur)

  • diminue la glycémie en facilitant l’action de l’insuline

  • contribue à la réparation de tous les tissus de notre organisme



Qualité des apports en protéines pour un équilibre digestif et global


Le chercheur et professeur en biologie moléculaire, Raymond Peat, explique dans son article « Gelatine, stress et longévité » l’importance de diversifier son apport en protéines animales.


En effet, aujourd’hui, nous consommons surtout les parties musclées des viandes (filets, steak...). Or, l’apport qualitatif d’acides aminés dans le muscle des viandes correspond à celui produit par le cortisol en cas de stress (puisqu’il entraine la dégradation de nos muscles pour libérer ces acides aminés).


Ainsi, se nourrir uniquement de protéines animales sous forme de muscle amplifie le stress physiologique (et donc psychologique).

L’apport d’acides aminés sous forme de muscle exclusivement est donc déséquilibré en termes qualitatif.


Auparavant, nos ancêtres consommaient quasiment toutes les parties de l’animal : muscle, mais aussi abats et mêmes os, cartilage et peau sous forme de bouillons.

C’est de là que l’on tire la fameuse gélatine, riche en glycine et autres acides aminés aux « pouvoirs » bénéfiques pour notre tube digestif et notre côlon.


Pour en tirer tous les bénéfices, il est indispensable de consommer de la viande dont l’élevage est respectueux du bien-être animal et de l’environnement (BIO).

L’élevage industriel est au contraire extrêmement délétère pour notre côlon et notre bien-être global (bien-être animal non respecté, présence d’antibiotique et autres substances néfastes, engendrant du stress physiologique et des problèmes cardio-vasculaires…).


Le mode de cuisson (doux) est également important pour conserver les précieuses propriétés des acides aminés bénéfiques pour notre côlon.



Liste des aliments et plats riches en protéines bénéfiques pour notre côlon

Les plats mijotés (pour un apport abondant en gélatine et en glycine)

Autres sources de protéines animales 

Sources de protéines végétales

  • Fumet de poisson

  • Côtelette de porc

  • Bœuf bourguignon

  • Veau marengo

  • Poule au pot

  • Daube

  • Tajine

  • Lotte à l’armoricaine

  • Calamars à l’armoricaine

  • Les abats et notamment le foie : un aliment ultra-ressourçant (qualité indispensable)

  • Les fruits de mer (possible de les consommer aussi en bouillon, avec les coques, coquilles…)

  • Les œufs

  • Le bouillon de poule

  • Les oléagineux : amandes, noix, noisettes

  • Les légumineuses (haricots, pois, lentilles)

  • Les épinards


J’attire votre attention sur le fait que, pour les personnes souffrant de problèmes de digestion chronique (syndrome de l’intestin irritable, côlon irritable, colopathie fonctionnelle), les protéines végétales sont souvent à l’origine d’amplification des symptômes de troubles digestifs.


Elles contiennent des fibres, des FODMAP, des anti-nutriments et demandent un système digestif "performant" pour être bien digérées et en tirer tous les bénéfices.

J’en parle de manière détaillée dans cet article et en explique les mécanismes.


La consommation de ces aliments végétaux est donc à adapter et à modérer individuellement dans le cas de l’intestin irritable et en fonction de votre profil alimentaire de base.


La consommation des différents types de protéines animales varie, elle aussi, selon votre profil.



Les aliments riches en probiotiques


Que sont les probiotiques


La signification étymologique du terme « probiotique » vient du grec ancien : “pro” signifiant “en faveur” et “bios”, “la vie”.


Les probiotiques sont ainsi des micro-organismes vivants (bactéries, champignons microscopiques dont les levures) qui sont bénéfiques pour la vie, donc pour notre santé.


Les probiotiques sont naturellement présents dans les aliments fermentés et se trouvent également sous forme de compléments alimentaires.


J'ai choisi de ne pas vous préciser le nom des espèces bactériennes et microbiennes qu'apporte chaque aliment. En effet, j'estime qu'à notre niveau de connaissance, on ne peut pas identifier avec certitude le type de souches dont vous avez besoin. Vos besoins dépendent de vos problématiques, de votre histoire et du moment de votre vie...

Il est difficile également de déterminer les quantités nécessaires pour chaque personne.

Pour ne pas "embrouiller" votre esprit avec les dénominations scientifiques des différentes souches microbiennes, je n'ai donc pas jugé utile de les mentionner.

Expérimentez et votre corps, par ces manifestations, vous guidera vers ce qui est bon pour vous à ce moment de votre vie.


La seule recommandation est de diversifier l'apport des aliments riches en probiotiques pour laisser le corps choisir naturellement ce dont il a besoin.


De même, je ne parlerai pas des probiotiques sous forme de compléments alimentaires. Selon moi, les teneurs en espèces microbiennes y sont insuffisantes en termes de quantité et de qualité pour permettre une amélioration significative et durable. Et, comme expliqué plus haut, on ne peut pas savoir quels sont vos besoins précis. Enfin, le corps assimile mieux l'ensemble des probiotiques vivants en symbiose au sein de la nourriture naturelle plutôt que sous forme de gélules (surtout pour les systèmes digestifs sensibles!)



Liste des aliments riches en probiotiques


Les produits laitiers fermentés :

  • Yaourt à longue fermentation

  • Fromages au lait cru

  • Kefir de lait


Les produits laitiers au lait cru et à longue fermentation (plus digestes pour certaines personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable, car la fermentation longue élimine le lactose, à tester individuellement)

Attention, certains profils ne supportent pas le lait cru.


Les boissons fermentées :

  • Kombucha

  • Kefir de fruits

  • Lassi


Soja:

  • Le soja fermenté

  • Miso


Les légumes fermentés :

  • choucroute

  • Kimchi

  • Cornichons

  • Pickles


Céréales sous forme de :

  • pain au levain


La quantité et le type de probiotiques peuvent varier d'un aliment à l'autre.


L’apport diversifié de sources alimentaires riches en probiotiques est garant d’un bon équilibre microbiotique et donc d’une santé optimale et d’un bien-être général.


Voyons comment en nous intéressant aux fabuleux rôles de notre microbiote (anciennement nommé flore intestinale).



Pourquoi les probiotiques favorisent-ils notre bien-être global ?


Notre corps humain est protégé de l’extérieur grâce à 2 types de tissus de revêtement (épithélium) :

  • la peau : qui tapisse la surface externe du corps

  • les muqueuses : qui tapissent les cavités internes en contact avec l’extérieur : elles sont toujours légèrement humides (grâce au mucus) : elles recouvrent : tout le tube digestif, les voies respiratoires, le vagin, l’utérus, les voies urinaires.


Sur notre peau et certaines de nos muqueuses, on retrouve un microbiote dont la composition est spécifique à sa localisation.


Le microbiote est un ensemble de micro-organismes qui vivent en symbiose* avec notre corps : à sa surface (sur la peau) et à l’intérieur (sur les muqueuses intestinale, vaginale et pulmonaire).

*Symbiose : association, réciproquement bénéfique, entre deux (ou plus) organismes vivants.


Le microbiote contribue, en général, à la protection contre les infections.


Au niveau intestinal, les microorganismes sont les plus nombreux (1000 milliards à

100 000 milliards de microorganismes intestinaux!!)


En plus de son rôle de protection, notre microbiote intestinal est aussi essentiel pour :

  • assurer une digestion optimale des aliments

  • l’équilibre de notre métabolisme

  • les fonctions régulatrices


Lorsque l’équilibre de notre microbiote est perturbé (la composition en différentes espèces microbiennes n’est plus physiologique mais pathogène), les conséquences sont délétères pour notre santé et notre bien-être psycho-émotionnel.


L’intérêt des probiotiques est qu’ils contribuent à maintenir le bon équilibre microbiotique au niveau du côlon et tout le long du tube digestif.


Les probiotiques ont de nombreuses fonctions bénéfiques pour l’organisme entier. Ils participent notamment à :


  • l’absorption et l’assimilation accrue des nutriments (rôle dans la régulation du poids)

  • l’amélioration des allergies et intolérances alimentaires

  • l’optimisation du système immunitaire (défenses naturelles) : par la synthèse de molécules régulatrices, la production de substances anti-microbiennes et l’activation des cellules immunitaires entre autres.

  • favoriser le renouvellement cellulaire et diminuer l’inflammation de la muqueuse intestinale

La synthèse de post-biotiques :

  • la production d’acides gras à chaine courte (AGCC) pour assurer les fonctions de digestion et d’absorption et fournir de l’énergie aux cellules intestinales

  • la synthèse de vitamines (B, B12 et K) contribuant au bon fonctionnement du système nerveux et à la coagulation

  • l’amélioration du bien-être psycho-émotionnel par la synthèse de neurotransmetteurs dont 90% sérotonine et 50% de la dopamine !)


Je précise que l'ensemble des molécules issues de la production des probiotiques (AGCC, de vitamines et de neurotransmetteurs...) sont depuis récemment nommées des "post-biotiques".


Vous constaterez (si vous ne le saviez pas déjà), l’ampleur de l’influence du microbiote colique qui s’étend bien au-delà de la digestion.


Une question sur les probiotiques ou sur les protéines vues plus haut? Posez-la moi  WhatsApp ou Instagram, je me ferai une joie d’y répondre! 😀




Les aliments riches en prébiotiques


Que sont les prébiotiques ?


Les prébiotiques sont un ensemble de molécules alimentaires qui ne sont pas digérées dans l’intestin grêle (sauf en cas de SIBO, expliqué dans cet article).

Ils parviennent inchangés dans le côlon et constituent la « nourriture » du microbiote sain du côlon.


Ils contribuent donc au maintien et à la croissance de ce microbiote favorable à notre digestion et donc à notre bien-être global comme expliqué au paragraphe précédent.



Liste d'aliments riches en prébiotiques

Fruits et légumes

Légumineuses 

Céréales 

Aliments fermentés

Chicorée

Artichaud

Ai et oignon

Poireaux

Banane

Asperge

Pomme de terre cuite froide (amidon résistant, non digéré dans l’intestin grêle)

Topinambour

Oignon et Ail fermentés (dont la fermentation augmente la teneur en prébiotique en plus de la présence de probiotiques)

Pois chiche

Haricots

Lentilles

Blé, orge, seigle

Pain au levain

Kéfir de lait

Lait maternel

Miel

Kimchi

Miso

Tempeh

Kombucha


Ici aussi, l’apport diversifié de ces aliments riches en prébiotique est importante afin de s’assurer de nourrir l’ensemble du microbiote colique dont chaque espèce se nourrit différemment.


Je précise ici qu’en cas de syndrome de l’intestin irritable (dont la plupart des cas sont en fait un SIBO), ces prébiotiques peuvent entrainer des fermentations excessives dès l’intestin grêle. Ceci en raison de la présence de micro-organismes de fermentations dans le grêle qui devraient se trouver normalement dans le côlon (problématique caractérisant le SIBO).


Ce phénomène de fermentation dans l’intestin grêle est à l’origine de symptômes digestifs handicapants au quotidien et de nombreuses carences nutritionnelles chez les personnes concernées.



Les bénéfices des prébiotiques sur le côlon et le système digestif


Les prébiotiques sont principalement un ensemble de glucides qui sont fermentés dans le côlon (sauf en cas de SIBO).

Cette fermentation par le microbiote du côlon permet de produire des acides gras à chaine courte (AGCC).

Ces acides gras sont de véritables sources d’énergie pour les cellules de la muqueuse du côlon.


Les prébiotiques contribuent aussi à favoriser la digestion grâce :


  • Au renouvellement cellulaire du côlon

  • A la réduction de la perméabilité intestinale inadaptée

  • A la protection contre des infections et allergies alimentaires (action bénéfique sur le système immunitaire)

  • A la diminution de la multiplication des micro-organismes nuisibles

  • A leur action anti-inflammatoire

  • A une meilleure absorption des nutriments et minéraux (Calcium, Magnésium, Fer)

  • A la prévention du diabète et de l’obésité


Ils soutiennent ainsi un côlon sain et un microbiote équilibré pour notre bien-être digestif et global.


Voyons plus en détail les différentes catégories de prébiotiques, leurs bénéfices et dans quels aliments on retrouve chaque catégorie.



Les catégories de prébiotiques et leurs sources alimentaires


La plupart des prébiotiques sont des fibres solubles.

Dans l'article : "aliments interdits en cas de côlon irritable, j’explique ce que sont les fibres solubles (et insolubles).


Certains prébiotiques sont aussi constitués d’autres types de glucides ou ne sont composés d’aucun glucides :


Fructanes

Galacto-oligosaccharides GOS

Amidons résistants (non digérés dans l'intestin grêle)

Pectines

Beta-glucanes

Prébiotiques non glucidiques

Fructo-oligosaccaharides (FOS) :

Bananes

Poireaux

Artichaud

Ail…


Inuline :

chicorée (la plus riche en inuline)

Artichaut

Asperge

Oignon

Ail

Topinambour…

Lait maternel

Légumineuses

Artichaut

Ail et oignon

Bananes

Asperges

Bananes vertes

Pomme de terre cuite froide

Légumineuses

Céréales complètes

Pomme

Agrumes

Carotte

Poires

Fraises

Patates douces

Haricots verts

Avoine

Orge

Seigle

Riz complet

Champignons (shiitakes, pleurote, levure de boulanger)

Algues (chlorella)

flavanols dérivés du cacao




Les aliments bons pour le côlon sont-ils bénéfiques en cas de côlon irritable ?


Concilier les aliments bénéfiques pour le côlon et la gestion du syndrome de l’intestin irritable


Peut-être cela vous aura-t-il sauté aux yeux : de nombreux aliments riches en prébiotiques et probiotiques sont aussi des aliments naturellement riches en FODMAP : catégories de glucides fermentescibles (dont les fibres solubles !) On y trouve aussi pour certains aliments, des fibres insolubles et autres substances délétères pour les systèmes digestifs les plus sensibles.



De plus, les aliments fermentés peuvent poser des problèmes de digestion pour certains profils alimentaires et en cas de dysbiose importante (déséquilibre du microbiote due à une prolifération excessive de microorganismes dans les cas de SIBO, SIFO et IMO).


Cela signifie que, ces aliments, théoriquement bons pour notre côlon, peuvent, paradoxalement, entrainer des symptômes digestifs chez les personnes atteintes du côlon irritable : maux de ventre, ballonnements, gaz, flatulences, problèmes de transit...


Lorsque je lis la plupart des conseils alimentaires communs en cas de colopathie fonctionnelle, je retrouve toujours ces aliments bons (en théorie) pour soulager le côlon irritable. Pourtant, ils sont générateurs, par leur composition de nombreuses souffrances digestives ((lire l'article cité plus haut)  chez ces personnes subissant le syndrome de l'intestin irritable.


Ainsi, si vous souffrez d'une digestion difficile de manière chronique, vous vous demandez sûrement : que faire alors, quoi manger, pour se débarrasser de ce syndrome de l’intestin irritable ?

Ou êtes-vous en train de vous résigner et vous sentez-vous alors complètement impuissante… ?


Pour vous aider à y voir plus clair, je créé actuellement un ebook, dans lequel je liste les aliments bons pour votre côlon en cas de colopathie fonctionnelle.

Si vous souhaitez vous inscrire pour le recevoir, envoyez-moi un message privé sur Instagram ou WhatsApp afin que je vous le réserve gratuitement. 😉



Autre piste pour soulager le syndrome de l'intestin irritable


Dans cet Ebook, mon désir est de vous partager un maximum d'aliments conciliant les bénéfices pour le côlon et un faible risque de déclencher des symptômes digestifs.


Néanmoins, il s'agit d'une liste générale, impossible à individualiser pour chaque personne.


C'est pourquoi, je crois qu'il est important, en cas d'intestin irritable, d'aller :


  • identifier la cause des souffrances digestives

  • déterminer son profil alimentaire selon les principes de Taty Lauwers® pour aider à individualiser au plus près son alimentation ressourçante

  • de renouer avec son corps, par la compréhension de son fonctionnement propre et le travail avec soi et son système nerveux autonome (grâce au nerf vague, grand acteur d'une digestion favorable)



Je suis guidée par l'ambition de vous ouvrir la voie vers la sérénité intérieure. C'est dans cet état de paix que vous pourrez favoriser la digestion et ressentir une harmonie dans votre ventre, votre cœur et votre tête!





Aliments bons pour le côlon : vers un soulagement digestif pour un bien-être global


Vous savez désormais quels sont les aliments bons pour le côlon et le microbiote. Ces listes restent des listes générales, non exhaustives et non adaptées à votre profil alimentaire.


Vous pouvez tester, expérimenter pour identifier ces aliments et les adapter à votre consommation individuelle, la plus diversifiée que possible.

Ils favoriseront le soulagement au niveau digestif mais aussi votre bien-être global.

Votre alimentation influence votre équilibre microbiotique qui influence votre physiologie et votre psychologie.

Les aliments bons pour votre côlon le sont aussi pour votre bonne humeur !!


Vous pouvez aller plus loin et identifier précisément et individuellement les aliments qui vous ressourcent, et la forme de consommation la plus adaptée à votre profil alimentaire et à votre problématique du moment.

Vous pouvez aussi explorer la piste du nerf vague. Acteur important dans l'axe intestin-cerveau. Il garantit le fonctionnement optimal des systèmes digestif et nerveux et de l’organisme dans son ensemble.


Si vous souhaitez y voir plus clair et aller plus loin dans l’identification des aliments bons pour votre côlon, prenez RDV pour un appel découverte.

Un premier échange de vive voix, dans un espace de 45 minutes, vous est offert. Vous pourrez exprimer votre problématique, vos besoins et estimer si l’accompagnement individualisé et global que je propose saura y répondre.


Offrez-vous un premier pas vers votre soulagement digestif : cliquez ici pour prendre RDV pour votre appel découverte !



Marina ~ Divins Intestins

Harmonisatrice de digestion




Bibliographie :

https://dugazdanslesneurones.com/ : issu de la collection les « Topos de Taty »® (Taty Lauwers)

« Nos précieux intestins » REGENERE, Thierry Casasnovas

45 vues0 commentaire

Comments


bottom of page